Un beau souvenir

J’avais vu ce buck, un 15 pointes, la veille et j’ai rapidement placer un stand en fonction du vent, de la possible entrée de mon chasseur et des signes de femelles des alentours. Le lendemain, moins de 30 minutes de chasse, dame chance nous ramena l’individu à portée d’arc mais avec une 7mm. Hee Haa Notez que je ne m’étais pas cassé la tête avec le camouflage car le sens le moins performant du chevreuil est bien son œil et c’était le seul arbre disponible et valable.

blog15

Nourriture naturelle

blog14aLa moindre ouverture forestière de la canopie laisse entrer la lumière et ainsi stimule la croissance des plantes au niveau du sol. Que ce soit une coupe totale ou encore une éclaircie pré-commerciale forte, le résultat est le même; lumière=nourriture=chevreuil.

blog14b

La petite famille

Lorsqu’une femelle a des jumeaux, il devient assez facile de voir le dimorphisme sexuel qui normalement se manifeste en faveur des mâles. Par contre, à l’occasion, la femelle faon sera plus grosse que son frère durant les six premiers mois et le tout rentrera dans la norme après un an.

blog13

Beau mur

Les temps changent…Voici le résultat d’une semaine de chasse dans la pourvoirie où je guidais en Alberta. 8 bucks sur 10 clients avec des chevreuils exceptionnels. Ça peut revenir vite, on a besoin d’un peu d’aide de mère nature pour avoir quelques hivers raisonnables.

blog12

Un régulier

blog11aSon nom est doux-doux. Un buck du village de Port-Menier que nous avions amadoué avec des rations quotidiennes de blé d’inde. Il nous a permis de le photographier librement ailleurs sur le territoire du village dans ses moments de vie naturelle. Nous avons compris beaucoup de choses à propos des chevreuils et leurs sensibilités à différents dérangements. Leur seuil de tolérance varie beaucoup selon le couvert forestier.

blog11b

Beauté naturelle

La beauté est bien quelque chose de relatif au goût de chaque personne. Pour certain, un marais n’a rien de beau… c’est même repoussant. Franchement, quand on y regarde de plus près, le nénuphars blancs sont beaux point à la ligne.blog10

Éducation

Lors d’un voyage photographique sur une île du St-Laurent pour photographier des oiseaux côtiers, nous accompagnions des biologistes du Service Canadien de la Faune et ces derniers marquaient des poussins d’alcidés en impliquant des jeunes résidents des côtes pour les stimuler à protéger ces oiseaux au lieu de continuer à piller les nids pour ramasser les œufs.

blog9

L’eau

blog8aL’orignal aime l’eau. Particulièrement l’été autant pour prendre avantage des plantes aquatiques dont il se nourrit mais aussi pour se rafraîchir et se libérer des nombreuses mouches qui ne cessent de l’achaler.

blog8b

La vie après la mort

blog7Cette image représente toute la difficulté de bien comprendre la complexité de la nature et sa gestion quand l’humain en prend possession…. C’est une image que ma blonde à prise à Chicotte la Mer à Anticosti, 25 ans passés en plein milieu d’une immense surface qui fut ravager par l’arpenteuse de la pruche. On cherche des pieds et des mains comment régénérer le sapin baumier sur cette île et un des éléments de solution est là puisque si vous regarde attentivement, vous verrez que la repousse est constituée abondamment de sapins et quelques épinettes. Évidemment, il y a un coût, couper de très grande surface en laissant le tout au sol pour rendre le parterre tellement embarrasser que même les chevreuils abandonnent la place pour une décennie ou plus le temps que les troncs et les branches des arbres abattus pourrissent et laissent à nouveau le chevreuil manœuvré avec facilité. Ces dix ans auront permis aux semis de sapins d’explosés.