Dans mon étang…

DSC00325 copy DSC00323 copy DSC00332 copy

En faisant une petite tournée de quelques caméras hier, la journée semblait parfaite pour observer des grenouilles et des serpents. J’ai vu pas moins de 10 serpents d’eau hier dont un de plus de 4 pi de long. J’étais content que ma blonde ne soit pas avec moi car elle aurait fait renverser le canot….de peur. Je me croyais dans les Everglades.

Le territoire parfait?

photo1 copy

Territoire difficile à chasser; forêt d’âge moyenne trop homogène sans topographie et sans transition d’intérêt. Le chevreuil peut être partout et nulle part.

photo2 copy

Forêt plus intéressante à chasser; passablement de nourriture, un peu faible en cachette thermique mais accès facile de tous les cotés. Capable de faire des aménagement de qualité à faible coût.

photo3 copy

De ces trois exemples, de loin celle qui attirera le plus de chevreuils; cachettes et nourriture en abondance, accès de tous les cotés et transitions d’habitats nombreuses. Ma favorite.

Avant les pommes….

spypoint

spypoint

Les gens pensent que les chevreuils aiment seulement les pommes poussant dans les pommiers. En réalité, ne cherchez pas pourquoi il est si difficile de faire pousser des pommiers où il y a beaucoup de chevreuils, ces derniers adorent les feuilles de pommiers presque autant que leurs pommes en automne. Ce pommier plus que centenaire fournit des feuilles tendres et riches en proteine sans compter que les branches basses permettent aux chevreuils de laisser des odeurs à volonté pour leurs voisins.

Un rafraîchissement

img206 copy (1)

Un petit souvenir d’Anticosti. Une photo que ma blonde a prise lors de notre dernière année comme résident à Port-Menier. Il y avait des choses positives sur cette île mais ça reste un île…. Deux renards croisés de la même portée qui se chicanent pour un bout de viande de chevreuil.

À ce méprendre…

spypoint

spypoint

Plusieurs pourraient penser au castor puisque le barrage est près et que l’animal en question a de la végétation dans la bouche pour peut-être colmater le barrage. Mais en réalité, c’est un rat-musqué avec de la nourriture qu’il ira manger dans un lieu plus sûr car il est la proie de tellement d’espèce animal qu’il n’a pas le luxe de se faire bronzer trop souvent.

3ème année

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Ça fait 3 ans que je trouve le nid d’un morillon à collier dans le même secteur de 100 pieds carrés. Toujours 8 à 9 oeufs. Toujours difficile à photographier car les herbes sont hautes et le sol est tellement boueux sous l’eau que ça me prendrait une perche de 15 pieds.

migration printanière

force

force

Tôt au printemps, on place des caméras dans certains secteurs de nos territoires et on espère avoir de l’activité. Ce vieux chemin forestier qui sert aussi de traverse d’un complexe hydrique ( ruisseau majeur) est fortement utilisé le printemps mais presque abandonné le reste de l’année. Dans ce sens, vous devez quand même savoir évaluer certains mouvements avant de tirer de grandes conclusions.

La dernière…

spypoint

spypoint

Mes amis les coyotes, moyennement nombreux en été, ils ont tendance à disparaître en fin d’automne lorsque les étangs à castor commencent à geler. Ce ne sont pas des mangeurs exclusifs de chevreuils comme certains peuvent penser. Au contraire, ce sont des opportunistes qui se nourrissent d’insectes, de fruits, de petits rongeurs, d’oiseaux etc en finissant par des chevreuils.

Dans les mêmes teintes…

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

On réalise plus avec ces deux photos et celle d’hier que les couleurs du pelages de plusieurs mammifères cadrent bien avec la nature. Notre oeil nous trompe souvent mais en réalité l’été n’est pas juste vert….. Il suffit de prendre le temps de regarder.