Que la force soit avec toi….

spypoint

spypoint

On dirait un gars qui travaille dans le déménagement du 1er juillet et qui tente de déplacer son frigidaire…. C’est fort un castor mais c’est surtout ingénieux et travaillant. En plus, ça connait le futur car ça engrange des réserves pour l’hiver.

Un visiteur en forme

spypoint

spypoint

Voici une très belle photo d’un très beau individu pékan mâle avec une fourrure exceptionnelle pour le temps de l’année. Les pékans sont de gros utilisateurs de barrages à castors, ils ne sont pas de grands nageurs et utilisent les ponts comme nous….

La famille Yougi de retour

Un an plus tard, ma super mère est de retour avec ses trois petits qui ont maintenant 15 mois environ. Ce genre de femelle ne se présente pas sur des appâts de jour avec des cubs. Elle sait que dans l’Outaouais, une peau d’ours vaut plus qu’un ours vivant malheureusement. Un animal fascinant qui gagne à être connu.

Super série

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

J’aurais pu difficilement faire mieux avec mes vrais caméras autre qu’un cadrage plus dynamique. La Spypoint Solar sur le mode instant est vraiment impressionnante. Ce petit barrage d’à peine 30 mètres de large est encore vraiment hot cette année. D’autres photos suivreront.

Juste une question de température?

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Quand l’eau est plus chaude et le fond de l’air est plus chaud, on traverse directement dans l’eau mais lorsque qu’ on a un temps plus frisquet, on prend le pont…. c’est ma théorie mais connaissant les ratons, il y a aussi plusieurs autres raisons que la photo ne peut démontrer. Une chose est sûre, dans les deux cas, l’eau semble invitante aujourd’hui à 32C.

Ça pousse

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Les outardes grandissent comme de la mauvaise herbe et un peu comme dans le nord du Québec, les familles se rencontrent et se déplacent ensemble. Possiblement une stratégie qui rapporte pour améliorer le taux de survie.

La relève

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Trois jours en ligne, les portées de canards se sont succédés. Possiblement deux fois la même portée de canard des bois et finalement une portée plus avancée de canard mallard. C,est de valeur que je ne chasse pas la plume.

Ça travaille ou ça voyage

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Les tortues montent régulièrement sur les cabanes à castors. Elles y passent du temps pour se chauffer au soleil. Je ne peux pas croire qu’elles espèrent s’y camoufler pour chasser.

les castors; la vie

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Aussi loin que je peux me rappeler, je ne pense pas avoir trouver l’équivalent en terme d’attrait faunique qu’un barrage à castor. Quand tu as la chance de laisser vieillir une colonie de castors, le barrage sert de pont entre les deux rives, l’étang sert à canaliser les mouvements des autres espèces vers le barrage en plus de recevoir multitude d’espèces qui viennent profiter de la nourriture abondante pour certains ou du cours d’eau pour d’autres. Sans compter que les castors eux-mêmes sont une nourriture de choix pour beaucoup de prédateurs. Un étang à castor; c’est la vie. Un chantier qui évolue en équipe.

Plus de prédateurs qu’on pense

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

À chaque année en juin, l’Outaouais, particulièrement le sud, devient un site prévilégier pour observer les tortues. L’une d’elles, la tortue serpentine qui est très commune sur nos terres, déposent des oeufs un peu partout autour des cours d’eau relativement lent sur les berges sablonneuses. Souvent, le bord des chemins  en gravelle sert d’habitat convenable pour y déposer ses oeufs.  La stratégie est simple, pondre des oeufs dans une multitude de places pour espérer que certains nids ne soient pas l’objet d’une invasion systématique par les nombreux prédateurs. Même la moufette s’en régale. Les deux autres principaux bénéficiaires sont le raton et le renard.

spypoint

spypoint