Mon premier

spypoint

spypoint

Ça fait déjà quelques semaines que les hérons sont parmi nous mais c’est le premier qui se fait photographier. J’espère réussir sur le mode vidéo quelques séquences de pêche. D’après le dates, ils sont déjà sur leur nid.

Chacun son tour…

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

C’est clair que le printemps, les stations de minéraux sont un attrait de premier plan pour tous les bêtes environnantes. À l’occasion la foule se compresse mais on revient plus tard si on ne peut se tolérer. Depuis deux ans, je fais confiance au produit DJ et franchement je suis très content car ça se transporte facilement et ça sent fort. Comme les autres, ça ne fait pas grossir le chevreuil mais ça l’attire pour faciliter l’inventaire.

horaire chargé…

spypoint

spypoint

Un peu de bouffe….

spypoint

spypoint

Un peu de repos

spypoint

spypoint

Et une défense assidue du territoire. Le couple ne tolère aucune autre bernache sur le lac et même pas quelques autres espèces de canards. Le bec-scie est littéralement chassé du lac.

La panique….

spypoint

spypoint

Pas assez vite pour la première mais parfaite pour la deuxième. Les outardes s’excitent et cherchent à protéger le petit lac contre les autres outardes. C’est l’envol et les poursuites qui commencent. La solar de Spypoint est de loin la meilleure caméra de surveillance que j’ai eu la chance d’utiliser depuis longtemps. Un beau cadeau de fête des pères ….

Nettoyage printanier.

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

À l’année mais encore plus au printemps, les castors passent un certain temps par jour à huiler leur fourrure et marquer leur territoire. Ayant deux paires de glandes très prisées des trappeurs mais aussi de la médecine chinoise et des autochtones, les tondreux et les huileux servent le castor dans ce sens. Le printemps, on se peigne pour enlever les poils de mue, on imperméabilise sa fourrure et on marque sur des pointes de boue (monticule) du territoire. J’aime rehausser ces monticules avec un leurre à castor de la compagnie www.mactrap.com. La Beaver fever de Jean-Pascal trudeau.

Changements climatiques

img744 - Version 2

Les ours polaires pourraient avoir de plus en plus de difficulté à chasser

Des chercheurs de l’Université de l’Alberta ont avancé l’hypothèse que, lorsqu’un ours polaire sent sa proie, il se déplace contre le vent pour la trouver. Avec le phénomène des changements climatiques et l’augmentation de la vitesse du vent, il pourrait avoir de plus en plus de difficulté à chasser, selon eux.
Un texte de Marie-Pier Mercier
Les chercheurs se sont penchés sur la question en raison de l’immense territoire de chasse des ours polaires et du caractère homogène de leur environnement.
« Ils se déplacent sans repères visuels », a expliqué Ron Togunov, l’auteur principal de l’étude, puisque leur environnement est peu diversifié. Avant cette étude, il était ainsi difficile de déterminer comment les ours polaires chassent leurs proies.
En utilisant des données de suivi GPS recueillies auprès de 123 ours polaires adultes dans la baie d’Hudson pendant plus de 11 ans, les chercheurs ont fusionné les mouvements des ours polaires avec des modèles de vent pour explorer la façon dont ils chassent les phoques.
« Les prédateurs cherchent des proies en utilisant des odeurs dans l’air et leur succès dépend de leur évolution par rapport au vent », explique Ron Togunov. Selon lui, cela veut dire que les ours polaires chassent moins quand la vitesse du vent est rapide.
Les vents rapides sont moins efficaces pour les prédateurs qui chassent leurs proies en reniflant.
Ron Togunov, Université de l’Alberta
Avec le phénomène des changements climatiques, une des prédictions des chercheurs est que la vitesse des vents arctiques va augmenter de plus en plus.
« Des vents plus rapides dus aux changements climatiques vont rendre la tâche plus difficile aux ours polaires pour chasser leurs proies », a affirmé Ron Togunov.
Les meilleures conditions pour la chasse olfactive, explique le professeur à l’Université de l’Alberta Andrew Derocher, coauteur et expert renommé de l’ours polaire, ont lieu la nuit pendant l’hiver.
Bien qu’on soupçonne l’existence de ce phénomène chez beaucoup d’espèces, aucun résultat n’a été défini jusqu’ici pour les autres mammifères.

Pas trop vite….

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

force

force

spypoint

spypoint

Il y a eu une époque où on espérait que les animaux et oiseaux marchent et volent lentement car nos caméras déclenchaient lentement. La nouvelle Solar et tous les nouveaux modèles de Spypoint déclenchent en 0.07 secondes. Ça donne des résultats comme ceux-ci.