Histoire de corne

Voici un buck que nous avons récolté sur notre terre, il y a de ça quelques années. Les pointes centrales avaient fanné ou ramolli ou fondu au soleil. Je ne sais pas pourquoi ces pointes se sont mises à recourber durant la pousse mais c’est quand même spécial. Pas autant que le super buck à Milo Hanson qui est toujours le record du monde après presque 20 ans. Les américains fervant de l’aménagement et des champs nourriciers pensaient qu’il serait battu dans le temps de le dire mais en 2013 , ce record du monde fêtera ses 20 ans.

Surface perdue


Rien ne sert de garder une vielle étrang à castor sur le territoire après avoir trappé ces derniers. Vous augmentez les probabilités qu’une autre famille de castors réutilisent l’étang dans la même année. Vous accentuez l’évaporation de l’eau sur votre terre. Vous perdez une surface de territoire inaccesible pour les chevreuils. Ouvrez le barrage et laissez les chevreuils se gaver des nouvelles pousses fraîches de l’année.

Aménagements variés


L’aménagement des habitats pour les chevreuils peut prendre plusieurs formes différentes. On a beaucoup parlé des champs nourriciers durant la dernière décennie. Par contre, à l’occasion, juste faire un broyage forestier dans une zone d’ancien feu de forêt peut faire une grosse différence. La pourvoirie Cerf-Sau à Anticosti a regénéré beaucoup de ces vieux brûlés et actuellement ça rapporte. Les chevreuils reviennent y brouter les jeunes pousses et les guides utilisent ces lignes de broyage pour voyager ou comme ligne de tir.

trop tôt

Actuellement, il n’y a plus de glace sur notre lac, c’est trois semaines plus tôt que l’ancien record depuis ma présence sur ce bord de lac. Est-ce que tous les phénomènes de la nature vont être plus tôt et se succèder en cascade… je ne peux pas le croire mais comme c’est la température du l’eau qui dicte le début de la ponde chez les tortues paintes, c’est possible que ces dernières soient aussi tentées de déposer leurs oeufs plus tôt.

Un drame se dessine


On a rarement la chance de voir des tortues en mouvement dans l’eau. En réalité, c’est plus commun que l’on croit. On les voit peu car elles bougent lentement et souvent elles se déplacent entre deux eaux. Cette tortue a très peu ou pas de chance de se régaler d’une grenouille car son approche déplacera les nénuphars et alertera la grenouille. Les tortues chassent normalement à l’affût et laissent les proies faire les erreurs comme les chasseurs de gros bucks….

Furtive


Vraiment peu de familles animales ratissent aussi large que les mustélidés. Cet état de fait induit beaucoup d’erreurs chez les observateurs de la nature. Plusieurs mélangent le vison avec la martre, le pékan avec le carcajou, d’autres font un saut quand on leur dit que la loutre et la moufette font partie de la même famille que le vison et le carcajou et la belette. Cette famille inclut la martre et le pékan qui sont eux aussi des mammifères avec des glandes à musc. Demandez à un ami trappeur comment c’est plaisant de percer une de ces glandes lorsqu’on enlève la fourrure d’un de ces animaux… ouf, un odeur qui colle au nez. Cette photo est un vison femelle. Je sais que c’est une femelle de par sa grosseur et la petitesse de sa tête.

La rareté


Je n’ai pas pris cette photo lors de mon dernier safari en arctique car j’attends toujours de faire mon premier. Cette photo vient du zoo de St-Félicien. J’ai acheté le dernier livre des records de B&C qui vient de sortir il y a un mois environ. La section ours polaire est assez intéressante. On y remarque entre autre que seulement 145 ours polaire figurent dans le livre. 95% ont été récolté dans les années 1950 et 1960. Seulement 4 individus enregistrés après l’an 2000 et trois viennent du Canada soit le Nunavit et les Territoires du Nord-Ouest et le dernier de l’Alaska. On signifie que les gros ours sont toujours là mais les endroits pour les chasser sont de plus en plus rares comme l’animal est protégé presque partout.

Décisions faciles


Voici deux exemples de territoires faciles à chasser. Le premier est un entonnoir classique où les chevreuils n’ont pas le choix de contourner ce long étang naturel. Je me placerai sur la top (sommet) car les mâles aiment les hauteurs et le vent est facile à contrôler. La deuxième est une coupe sélective où on a laissé que des hêtres matures. Je ne chasserai plus ce secteur car la repousse sera en hêtres exclusivement et malgré l’attrait des chevreuils pour les faînes de hêtre, le couvert forestier sera faible et l’absence de d’autres types de nourriture rendra la place déserte.

Amour tendresse


Chez beaucoup de prédateurs particulièrement chez les félins, l’accouplement n’est pas toujours monotone… La tendresse se manifeste d’un manière  »différente » que chez l’humain. Chez les oiseaux, c’est plus rare. Par contre le fou est encore un exception car tout chez cet oiseau est bruyant et agressant exception faite de sa beauté.

Tempête parfaite


Le calme avant la tempête.  Anticosti a un fond assez plat à très plat et de calcaire. De plus, elle se situe dans le milieu du golfe St-Laurent. Cette situation lui confère un climat assez maritime avec des tempêtes de vent d’est qui déversent des tonnes d’eau en octobre et novembre. Lorsque cette eau trouve enfin son chemin vers les rivières, les territoires de chasse rapetisses et les hétacompes naturelles arrivent.