Pas juste des hommes

DSC07174 copy DSC07187 copy DSC07208 copy DSC07218 copy

Le métier de guide est pas juste une affaire d’homme. Beaucoup de pourvoiries avec des chevaux en Colombie-Britannique emploient des femmes car elles sont souvent meilleures et plus compréhensives des chevaux et même du gibier.

Quelques réflexions sur votre utilisation de l’eau

Sans une eau saine et potable, vous ne chasserez plus, vous ne vous émerveillez plus face à notre nature….

img933

Quelques chiffres pour connaître (et diminuer) son empreinte eau

● L’agriculture représenterait environ 90% de l’eau consommé par l’humanité ;

● Le quart de l’eau consommée par un Nord-Américain est utilisé pour boire, se laver et nettoyer sa maison. Les trois quarts restants sont attribuables à l’empreinte eau de sa nourriture ;

● Il faut environ 15 000 litres d’eau pour produire un kilo de bœuf, 4800 litres pour la même quantité de porc et 3900 litres pour un kilo de poulet ;

● Manger des portions de viande plus petites est un premier pas pour diminuer son impact. Selon le Guide alimentaire canadien, une portion de 75 grammes de viande est suffisante ;

● Un omnivore aurait une empreinte d’eau moyenne de 3600 litres d’eau par jour, alors qu’un végétarien qui mange encore des produits laitiers aurait une empreinte d’eau quotidienne de 2300 litres ;

● Un omnivore qui remplacerait 50% des produits animaux dans sa diète par des végétaux (légumineuses, noix, etc.) pourrait diminuer de 30% son empreinte eau ;

● On estime qu’environ 50% des aliments sont jetés. Si on réduit le gaspillage alimentaire, on réduit grandement notre empreinte eau.img421

Encore des cochonneries qui trainent….

force

force

force

force

Ça fait au moins une dizaine de fois dans ma vie que je rencontre ou photographie des animaux au prise avec des débris humain. Dans ce cas-ci, on dirait un fond de vielle chaudière rouillée ou quelque chose du genre. Ça ne semble pas lui nuire pour le moment et on ne l’a pas re photographier au printemps.

La croute est bonne

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Les dernières semaines de croute ont favorisé plusieurs prédateurs dans leur déplacement. Le vison pouvait couvrir beaucoup de territoire et les souris avaient beaucoup plus de difficulté à ce cacher sous la neige. La croute rendait la vie difficile aux souris. J’ai photographié pas mal de visons et de pékans récemment. Pour le chevreuil, c’est une autre histoire…. la croute fut bonne pour un répit mais la suite sera déterminante.

Est-ce que les drones seront aussi utiles que les Spypoints?

DSC01194

 J’ai survolé ce secteur du nord de l’Outaouais en Cessna 185 pour faire une série de photo aérienne lors d’une consultation chevreuil. Ça m’a donné une bonne idée des passes à exploiter naturellement ou avec appâts mais à grand coût et pas aussi précisément qu’avec un drone. Je crois que cette engin nouveau pourrait révolutionner un paquet de chose dans le monde de la chasse, de la biologie, dans l’arpentage et bien d’autres que j’oublie. Dans le cas présent, j’aurais pu passé plus bas et filmé le ruisseau pour voir où sont les sentiers de chevreuils et mieux comprendre leurs utilisations.

Les drones au secours de la biodiversité

Un drone survole un groupe de flamants roses en Camargue, en France.

Un drone survole un groupe de flamants roses en Camargue, en France.    Photo : D. GREMILLET/CEFE/CNRS

Aller-retour.

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Au barrage à castor, les loutres s’y attardent souvent plus longtemps. Elles peuvent passer un premier coup dans l’avant midi ou très tôt le matin et y revenir quelques heures plus tard si la chasse ou la pêche fut concluante. Dans ce cas-ci, ma caméra avait été déplacé et j’ai manqué l’action car elles étaient plusieurs et ont joué à proximité de la caméra en entrant dans le champs de vision de cette dernière qu’à deux occasions mais par des loutres différentes.

La nouvelle science.

Dans les yeux d’un ours polaire

Un ours polaire
Photo : Gracieuseté d’Angela Dyson

Pas trop de pommes

PICT0287 copy

Un ami m’a envoyé cette image lors d’un petit concours de photo. Qui d’entre vous aurait pensé que les coyotes mangeaient des pommes…. ? En réalité, les coyotes sont des animaux très très opportunistes et c’est la raison de leur progression aussi importante sur le sol québécois depuis 50 ans.

Vous pouvez suivre ce lien sur mon Facebook pour visionner un petit vidéo de 3 minutes sur la vie d’un couple d’outarde sur notre lac. Ce vidéo est fait exclusivement de séquences et image de Spypoint. Bon visionnement.

https://www.facebook.com/louis.gagnon.7

Facile et payant

DSC01878 copy 2

Voici le genre d’ouverture commun sur les lots forestiers privés de Monsieur.Tout le monde qui peut être convertis en petit champ nourricier de chasse à peu de frais. Un bon VTT, une scie à chaine, une couple de vielles herses à finir et deux gars fâchés pour 12 hrs. Le plus important sera d’y inclure quelques petites lignes de tir qui serviront aussi d’entrées pour les chevreuils. Il ne restera qu’à respecter le vent.

Parfaite passe

DSC_8149 (1)

Ce sont des passages comme ceux-ci qui méritent d’être prospectés. Souvent les gros bucks durant le rut les utilisent plus fréquemment pour se déplacer d’un clan familial à l’autre. Par contre, la plupart des chasseurs coupent le passage trop près et souillent le secteur de leur odeur. Il vaut mieux d’être en retrait à bon vent pour tenter de surveiller les deux passes et l’arrière des passages pour ceux qui n’osent pas s’y aventurer.