Étude du plumage

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Plus je photographie et/ou capture des petits bouts de vidéo de héron, plus cette oiseau me fascine. Je suis surpris de son adaptation. Il pêche autant de jour que de nuit, il est d’une efficacité surprenante et il exploite des habitats tellement varié en autant qu’un peu d’eau s’y trouve. Une vrai machine de vol au plumage exceptionnel.

Un exemple

IMG_2476 (1)

Disons que cet été je peux die que je met pas mal d’énergie pour avoir des photos et vidéos de qualité. Voici une des multiples caméras que j’ai sur différents étangs, barrages et cabanes à castors… Ça donne au moins une idée des efforts concentis. DSC00103 copy

Ça change un peu des travaux de chasse que nécessite une saison de chasse pour 25 chasseurs quand la nature ne veut pas collaborer.

J’aime pas la gaspille

DSC00238 DSC00242 (1) Screen Shot 2017-03-26 at 15.55.03

Voici une partie du bûcher de 3 acres où j’ai fait mon bois de poêle pour deux ans. Une 40aine de cordes de bois dur pour dégager les érables, les cerisiers et les beaux chênes et quelques supers hêtres, trembles et tilleuls. C’était un peuplement parfait pour faire des demi-coupes ou coupe en charnière pour stimuler une repousse rapide au niveau du sol et créer un abris de qualité pour les chevreuil. Une technique illustrée dans la 3ème photo. J’ai décidé de ne pas le faire pour des raisons simples. Cette technique fait fit de l’apport écologique du bois, je ne veux pas gaspiller de la ressource pour une activité comme le chevreuil. Il y a d’autres manières de produire de la nourriture et de la cachette forestière pour les chevreuils.

Le Tyran Tritri

DSC00280 (1)

Durant la même journée que le serpent, je suis tombé par hazard ou par expérience sur un nid de Tyran Tritri. Un petit oiseau dans la même famille que les moucheroles. Une machine à capturer des insectes volants. Je trouve cela tard pour encore couver mais c’est possiblement une deuxième ponte. J’ai placé une caméra en espérant des choses d’intérêt…je vous reviens dans quelques semaines.

Dans mon étang…

DSC00325 copy DSC00323 copy DSC00332 copy

En faisant une petite tournée de quelques caméras hier, la journée semblait parfaite pour observer des grenouilles et des serpents. J’ai vu pas moins de 10 serpents d’eau hier dont un de plus de 4 pi de long. J’étais content que ma blonde ne soit pas avec moi car elle aurait fait renverser le canot….de peur. Je me croyais dans les Everglades.

Le territoire parfait?

photo1 copy

Territoire difficile à chasser; forêt d’âge moyenne trop homogène sans topographie et sans transition d’intérêt. Le chevreuil peut être partout et nulle part.

photo2 copy

Forêt plus intéressante à chasser; passablement de nourriture, un peu faible en cachette thermique mais accès facile de tous les cotés. Capable de faire des aménagement de qualité à faible coût.

photo3 copy

De ces trois exemples, de loin celle qui attirera le plus de chevreuils; cachettes et nourriture en abondance, accès de tous les cotés et transitions d’habitats nombreuses. Ma favorite.

Avant les pommes….

spypoint

spypoint

Les gens pensent que les chevreuils aiment seulement les pommes poussant dans les pommiers. En réalité, ne cherchez pas pourquoi il est si difficile de faire pousser des pommiers où il y a beaucoup de chevreuils, ces derniers adorent les feuilles de pommiers presque autant que leurs pommes en automne. Ce pommier plus que centenaire fournit des feuilles tendres et riches en proteine sans compter que les branches basses permettent aux chevreuils de laisser des odeurs à volonté pour leurs voisins.

Un rafraîchissement

img206 copy (1)

Un petit souvenir d’Anticosti. Une photo que ma blonde a prise lors de notre dernière année comme résident à Port-Menier. Il y avait des choses positives sur cette île mais ça reste un île…. Deux renards croisés de la même portée qui se chicanent pour un bout de viande de chevreuil.

À ce méprendre…

spypoint

spypoint

Plusieurs pourraient penser au castor puisque le barrage est près et que l’animal en question a de la végétation dans la bouche pour peut-être colmater le barrage. Mais en réalité, c’est un rat-musqué avec de la nourriture qu’il ira manger dans un lieu plus sûr car il est la proie de tellement d’espèce animal qu’il n’a pas le luxe de se faire bronzer trop souvent.