Le plus dur.

photo1 copy

Rien de très extraordinaire dans cet image; simplement un habitat qui à première vue s’annonce difficile à chasser car c’est une grande surface de bonne habitat à chevreuil sans aucune topographie ou obstacle naturel pour canaliser les mouvements. Ça passe partout et nulle part en même temps. Chassez la transition entre les feuillus et les conifères avec beaucoup de prospection avant.

Deux échassiers.

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

L’Outaouais est une région riche en marécages d’eaux douces et par le fait même très riche en espèces d’oiseaux. On est vraiment chanceux coté échassier puisque nous observons régulièrement 3 des 4 échassiers québécois soit le grand héron, le butor d’Amérique et finalement le petit héron vert qui commence à faire une poussée vers le nord. On voit rarement le bihoreau à couronne noire.

Ouais faut pas traîner dans le coin…

P03-223-372-256-287-03ah-0551-c11-l056-02-0360-1080-0359-1079-000-LB00-0

P03-223-372-256-287-03ah-0551-c11-l056-02-0360-1080-0359-1079-000-LB00-0

P03-251-390-256-270-005h-0092-c11-l056-02-0360-1080-0359-1079-000-LB00-0

P03-251-390-256-270-005h-0092-c11-l056-02-0360-1080-0359-1079-000-LB00-0

Disons que l’équation est simple, un bon sol fait du beau maïs qui lui attire et fait des gros chevreuils qui feront à leur tour des coyotes qui eux devraient faire un beau fond de boîte de camion…. ou des collets de manteau Canada Goose. IMG_8251 copy

Tiré de Radio-Canada… C’est la nature qui deviendra rare.

Une révolution technologique loin d’être verte

Un gros plan sur la main d'un homme en train de placer un processeur sur la carte mère d'un ordinateur à l'aide d'une petite pince en métal.L’utilisation de métaux rares dans les appareils électroniques présente beaucoup d’avantages, mais a aussi des conséquences importantes sur l’environnement.   Photo : iStock / D-Keine

Quand il a débuté son enquête sur les conséquences de l’utilisation des métaux rares dans les appareils électroniques, le journaliste Guillaume Pitron savait qu’il s’apprêtait à déterrer un squelette que certains industriels préfèrent faire oublier. Six ans plus tard, il brosse un tableau très sombre de l’avenir écologique et géopolitique de la planète dans un livre intitulé La guerre des métaux rares : La face cachée de la transition énergétique et numérique, dont il a accepté de discuter au micro de La sphère.

Omniprésents dans les appareils qui nous entourent, les métaux rares sont essentiels pour faire fonctionner ordinateurs, téléphones intelligents, tablettes et autres outils technologiques dont la planète est de plus en plus friande.

« Il y en a une trentaine [de métaux rares], explique M. Pitron, qui écrit pour le Monde diplomatique et National Geographic. Par opposition aux métaux abondants que nous connaissons tous comme le fer, l’aluminium et le zinc, ces métaux sont rares et ils sont mélangés dans la croûte terrestre avec les métaux abondants, mais dans des proportions infiniment moindres. »

C’est notamment grâce aux propriétés électrochimiques des métaux rares que de nombreux appareils comme les téléphones ont pu être miniaturisés dans les dernières décennies.

Un enjeu écologique mondial

La raison pour laquelle Guillaume Pitron a voulu attirer l’attention du grand public sur les métaux rares est que l’extraction de ceux-ci a des conséquences écologiques importantes.

« Ils sont tellements rares dans la croûte terrestre que pour en récolter quelques grammes ou quelques kilos, il faut extraire de la terre des quantités phénoménales de roche, explique M. Pitron. Il faut donc extraire la roche du sol, puis opérer un processus de raffinage à l’aide de produits solvants pour obtenir un métal pur à 100 %. Pour y arriver, il faut des quantités astronomiques d’énergie, d’eau et de produits chimiques. »

Les métaux rares sont-ils le nouveau pétrole?

Les sources de métaux rares sont même en voie de devenir un enjeu géopolitique comparable au pétrole et qui pourrait mener à des guerres, indique Guillaume Pitron. La Chine, qui contrôle une grande partie du marché des terres rares, une sous-catégorie des métaux rares particulièrement convoitée, est sur le radar de bien des industriels et gouvernements étrangers qui aimeraient mettre la main sur ces ressources.

Mais des solutions existent pour éviter que la situation ne s’envenime et pour réduire les conséquences néfastes de l’exploitation des métaux rares, souligne M. Pitron.

« Il suffirait de garder nos téléphones un peu plus longtemps, indique-t-il. Il faudrait systématiquement tout recycler et lutter contre l’obsolescence programmée des produits. Il y a plein de solutions qui existent pour que tous les effets pervers de cette transition technologique puissent être corrigés le plus vite possible. »

Pour écouter l’émission complète de La sphère dédiée aux enjeux environnementaux des nouvelles technologies, cliquez ici.

Vous oubliez qu’à l’ère industrielle ..celle du pétrole comme vous dites, l’on trouvait déjà des amoncellements de débris suite l’extraction minière qui formaient des tas lunaires au Québec pour l’extraction d’une matière …….l’amiante ……
A Abestos, l’amiante a tué aussi beaucoup de gens ayant travaillé dans ce domaine…..et en a rendu d’autres millionnaires dont Régis Labeaume le maire de Québec qui a concu une entente secrète avec les libéraux ….Sa compagnie s’appellait Mazarin. https://www.lesoleil.com/archives/les-prospecteurs-33bc6c3612e9290defbfa6a19e533e46« moins

  • Conclusion; La roue de la consommation continue à nous enfoncer de plus en plus profond. Au moins, essayons de garder plus longtemps nos vielles technologies, gardez vos TV plus longtemps, usez votre Cell phone jusqu’à la corde. etc….

Les joies du pourvoyeur

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Christian Satterlle, père, tué 22 mai'17, 402lbs, male-1 26169223_10209946596293043_7612738855265472553_n

On a longtemps hésité avant de réparer le pont car l’eau passait avec trop de force dans les premiers jours. Finalement après une semaine, on a calculé que nous ne devrions pas partir au courant. Ça payé avec un ours de 402 lbs bien pesé, non éviscéré au printemps. Un vrai cadeau de la nature.

Un pourvoyeur pour tous

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Les pommiers sont une source de vie souvent insoupçonnée de plusieurs pour leur large clientèle. Pommier = chevreuil pour le chasseur pur et dur mais pour l’observateur de la nature, il sait qu’une pomme par jour c’est la santé… hee haa Il n’y a pas plus opportuniste que le corbeau, un oiseau que l’humain aura avantage à suivre comme modèle. Je vous reviendrez sur cela.

Juste une belle séquence.

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Comme la structure de ce blog est limitée aux photos, ceci m’empêche de vous montrer l’histoire complète de ce grattage qui a attiré plus de 10 bucks différents durant les 3 semaines d’activité. Je travaille actuellement sur une nouvelle structure web pour mettre en valeur les vidéos…ça s’en vient.

Les transitions

spypoint

spypoint

Quand on vous dit que ça se passe souvent sur des zones de transitions entre plusieurs habitats. La nourriture et les cachettes souvent se rencontrent sur une distance appréciable. Ça permet aux chevreuils les plus méfiants, les plus gros, de se déplacer de jour.

C’est bien triste…

Screen Shot 2018-02-17 at 10.02.46

Dire que l’Ontario sont en train d’étudier sérieusement la fermeture du trappage des canidés dans certaines zones névralgiques à chevreuil pour protéger le loup Algonquin( un hybride entre le coyote et le loup). Quand un lobby mal intentionné a de l’argent à ne pas savoir quoi faire c’est cela que ça donne.