Il ne faut pas capoter

spypoint00

spypoint00

spypoint00

spypoint00

spypoint

spypoint

Personne n’osera affirmer que le coyote n’est pas un prédateur efficace du chevreuil. Où il y a du chevreuil, il y a du coyote. Par contre, le coyote; principal prédateur du chevreuil, a besoin de proie de support pour prospérer. Par exemple, si vous êtes dans un secteur forestier durant un bas de cycle du lièvre et du castor, il serait surprenant que vous ayez une population de coyotes très élevée même si vous avez passablement de chevreuils. En milieu agricole, les proies de support doivent aussi être présentes, ça prend une marmotte de temps en temps entre une cuisse de chevreuil et une brochette de souris.