Le prédateur et ses proies.

img084 copy mac 1 copy

Les oiseaux côtiers du Bas St-Laurent n’ont que bien peu de prédateurs durant la période de nidification. Nichant en grand nombre sur de petite surface, ils se sauvent de la plupart des attaques de faucons en créant une diversion du nombre. La seule manière de réussir pour un prédateur ailé est de choisir un individu durant sa plonger pour l’attaque et maintenir la visée. Un peu comme le chasseur d’outarde, on vise un oiseau et on ne tire surtout pas dans le tas. Les jeunes faucons comme celui sur la photo passent beaucoup de temps sur les mêmes perchoirs que leurs futures proies à se demander comment réussir devant un pareil nombre d’individus.