Du courage et une réponse

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Même chez les animaux, ça prend de la patience et de l’encouragement pour que le jeune trouve le courage de suivre la troupe…. mais attention ce ne sont que des photos et contrairement au vidéo, la parcelle de temps figée ne représente possiblement pas la vraie histoire. On a tendance à faire dans le mélo dramatique…..

9SC_3811 copy (1)

Monsieur Andres LeBoucher m’est revenu avec une explication à propos de ma grenouille bleue. La voici,

<<J’ai discuté de la photo de la grenouille bleu avec un ami biologiste. Il m’a fourni les explications suivantes>> :

C’est similaire au phénomène du doré bleu. Contrairement aux pigments jaunes, rouges ou noirs, il n’existe pas de vrai « pigment » bleu chez les animaux (sauf quelques TRÈS rares exceptions), c’est plutôt des cellules portant des plaquettes (iridophores) réflectrices qui modifient la lumière blanche en bleu par réfraction. À la différence des pigments jaunes et rouges par exemple, la plaquette réflectrice a généralement besoin d’un fond de pigment noir/gris (mélanine) pour refléter le bleu. Les pigments véritables sont « indépendants ». Ce qui donne la couleur verte des grenouilles (et du doré) n’est donc pas un pigment vert mais bien une combinaison de pigments de fond jaune, et noir, et de plaquettes réflectrices bleues. Par des anomalies génétiques, des animaux peuvent ne pas être capable de synthétiser un ou plusieurs types de pigments, ou même les plaquettes réflectrices bleues (différentes formes d’albinisme). Dans le cas de la grenouille sur la photo (une Grenouille Verte), elle est probablement incapable de synthétiser le jaune (axanthique), alors seul le noir et les reflets bleus paraissent. Si elle avait été incapable de synthétiser la mélanine noire (amélanique, souvent appelé albinos) elle aurait été jaune sur un fond blanchâtre (avec les yeux rouge), même si elle était capable de faire les plaquettes réflectrices. En absence de plaquettes réflectrices, elle aurait été dorée sur un fond gris noir (comme la photo mais jaune au lieu de bleu, alors que normalement elle serait verte).

Comme tu l’as surement constaté, la grenouille sur la photo est bleue (indiquant pas de jaune) mais on voit tout de même des traces de jaune ou orangé. Celles-ci sont probablement dues à des pigments de caroténoïdes issues de son alimentation, et non de pigments qu’elle synthétise elle-même.

Des bleuets…comme moi.

21363401_738249746360758_1176384988_o (1) 21392661_738249803027419_2134161915_o (1)

Un ami chasseur m’a fait parvenir ce très beau buck qui vit au nord du Lac-St-Jean. J’espère que mes amis chasseurs de ma région natale vont se concentrer sur les plus vieux sujets comme celui-ci et épargner les jeunes de 1.5 ans. Cette région fera de très beaux bucks si les chasseurs y prennent soin.

L’urubu à tête rouge

spypoint

spypoint

Cherchant leur pitance à l’aide de leur nez en captant les vapeurs de méthane ( gaz qui se forme lors de la décomposition de la viande), les urubus sont des nouveaux arrivant au Québec, le premier nid fut découvert environ 30 ans passés. Ce sont parmi les rares oiseaux qui bénéficient du changement climatique. Dans le cas présent comme j’avais aussi le mode vidéo sur ma caméra, j’ai pu constater qu’ils ont fait une mauvaise lecture des odeurs en mélangeant le méthane de la décomposition des boues du barrage avec celle d’un potentiel animal.

Chasser l’orignal plutôt que le loup pour protéger les caribous

Un troupeau de caribous traversent une plaine enneigée.

Des caribous capturés par l’appareil du chercheur Robert Serrouya en Colombie-Britannique   Photo : Robert Serrouya

Chez IGA

PICT0013Difficile de demander mieux pour un petit lunch d’après midi. Vous récolteriez plus de beaux bucks en chassant naturel sur le bord des bûchers à bon vent.

Poids lourds

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Une route pour gros modèle…même la tortue serpentine est de bonne taille. La température froide de l’été n’a pas été propice pour l’observation des tortues et pour la ponte d’ailleurs. C’est toujours rassurant d’en photographier quelque-unes car c’est généralement un bon indicateur de la santé des cours d’eaux.

Deux premières

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

spypoint

Je vois te temps en temps au vol des cormorans à aigrettes mais jamais vu un sur nos terres. Est-ce le réchauffement climatique ou un goût à l’exploration? Il y a quelques petits poissons dans le ruisseau et quelques poissons appâts dans le lac mais rien pour fournir une poissonnerie. Une autre première, des kayakistes de ruisseau…au moins ils n’ont pas la même habitude que certains autres tricheurs et la caméra n’a pas bougé.